Vue d'ensemble du Système agricole et agroalimentaire canadien 2017

Résumé

Le rapport Vue d'ensemble du système agricole et agroalimentaire canadien 2017 donne un aperçu de la situation économique du système agricole et agroalimentaire canadien en 2016. Il décrit le système canadien comme une chaîne d'approvisionnement complexe et intégrée qui englobe les fournisseurs d'intrants et de services, les producteurs agricoles primaires, les transformateurs d'aliments et de boissons, les détaillants et les grossistes en alimentation ainsi que les fournisseurs de services alimentaires.

Le rapport se penche sur la pertinence du système agricole et agroalimentaire pour l'économie canadienne, établie en fonction de sa contribution au produit intérieur brut (PIB) et à la création d'emplois. Il examine aussi le rendement du secteur sur la scène internationale en fonction de la part des échanges de produits agricoles et agroalimentaires que détient le secteur par rapport à la totalité des échanges mondiaux. Le rapport traite également de la mise au point et de la production de bioproduits au Canada, du rendement des exploitations agricoles et des intrants, de la transformation des aliments et des boissons, du prix des aliments et des profils de consommation des aliments, et finalement, du soutien et des dépenses du gouvernement.

Faits saillants

Produit intérieur brut et emploi

  • En 2016, le système agricole et agroalimentaire canadien a généré 111,9 milliards de dollars du produit intérieur brut (PIB), ce qui représente 6,7 % du PIB du Canada.
  • En 2016, quelque 2,3 millions de personnes travaillaient dans ce secteur, ce qui représente 12,5 % de l'emploi au Canada.
  • De 2012 à 2016, le PIB du système agricole et agroalimentaire a augmenté de 11 %. À titre de comparaison, le PIB de l'économie canadienne a progressé de 7,8 % au cours de la même période.

Commerce international

  • La valeur totale des exportations mondiales de produits agricoles et agroalimentaires a atteint 56 milliards de dollars en 2016, et avec l'ajoute de produits de la mer, $62.6 milliards de dollars.
  • Le secteur agricole et agroalimentaire du Canada a enregistré une hausse des exportations et des importations en 2016 par rapport à 2015.
  • Par ailleurs, on estime qu'en 2016, un peu plus de la moitié de la valeur de la production agricole primaire au Canada a été exportée directement comme produits de l'agriculture primaire ou indirectement sous forme d'aliments et de boissons transformés.

Agriculture primaire

  • En 2016, les recettes agricoles issues du marché sont restées à leur valeur record de 57,6 milliards de dollars.
  • Entre 1971 et 2016, les recettes du marché agricole ont crû de 5,8 % par année en moyenne, grâce aux recettes provenant des produits céréaliers et oléagineux, qui ont augmenté en moyenne de 6,5 % annuellement durant la même période.
  • En 2016, les dépenses nettes d'exploitation des fermes sont passées à 44,2 milliards de dollars, ce qui représente une diminution de 0,9 % par rapport à l'année précédente. Cette diminution, attribuable à la baisse des prix de l'engrais, du carburant pour la machinerie et des bovins, a été observée pour la première fois en six ans.
  • En 2015, la valeur nette moyenne par ferme a atteint un sommet, soit 2,8 millions de dollars.

Transformation des aliments et des boissons 

  • L'industrie de la transformation des aliments et des boissons a toujours été un chef de file de la création d'emplois dans le secteur manufacturier. La part des emplois de cette industrie dans le secteur manufacturier est passée de 17,1 % en 2015 à 17,3 % en 2016, ce qui représente 256 456 emplois.
  • En 2016, la majorité des établissements de transformation des aliments et des boissons au Canada étaient petits sur le plan du nombre d'employés, et représentaient 94,1 % de tous les établissements de transformation des aliments et des boissons au Canada.
  • En 2016, les expéditions totalisaient 112,4 milliards de dollars, dont plus de la moitié provenait des sous-industries de la viande, des produits laitiers et des boissons.

Vente au détail d'aliments et services alimentaires

  • En 2015, la moyenne des ventes par magasin de chaîne d'épicerie a augmenté de 2,1 % par rapport à l'année précédente, tandis que la moyenne des ventes par épicerie indépendante a grimpé de 1,7 %.
  • De 2010 à 2015, les ventes des établissements de services alimentaires commerciaux ont connu une hausse de 25,2 %, tandis que le nombre d'emplois dans le secteur a augmenté de 15,4 %.
  • En 2016, les faillites de restaurants ont diminué et sont demeurées à des niveaux exceptionnellement bas, puisqu'elles ont baissé de 3,6 % par rapport à l'année précédente, soit 459 faillites.

Dépenses, prix et consommation liés aux aliments

  • Au-delà des aliments de première nécessité, les consommateurs canadiens recherchent toujours des produits offrant des attributs qui reflètent leurs préférences et leurs valeurs.
  • La disponibilité des fruits et des produits à base de fruits a augmenté de 1 % pour s'établir à 143,8 kg par personne en 2016.
  • Il existe des variations entre les provinces pour les achats alimentaires effectués en magasin par rapport aux repas au restaurant.

Dépenses publiques et soutien aux producteurs 

  • Les dépenses publiques pour soutenir le secteur agricole et agroalimentaire sont évaluées à 5,4 milliards de dollars en 2016-2017, soit 24,2 % du PIB agricole.
  • Le financement public de la recherche à l'appui du secteur agricole et agroalimentaire est estimé à 557 millions de dollars pour l'exercice 2016-2017.
  • Les dépenses publiques totales pour soutenir le secteur agricole et agroalimentaire, exprimées en pourcentage du PIB, varient d'une province à l'autre.

Faits saillants – Dossier spécial

Tendances dans le secteur agricole au Canada

  • L'agriculture canadienne a évolué au fil du temps en réaction aux défis, aux possibilités et à l'évolution des marchés. Cependant, la contribution de l'agriculture à l'économie canadienne a augmenté et devrait continuer de croître.
  • Les ventes de produits agricoles et les revenus agricoles n'ont jamais été aussi élevés et le Canada continue d'être l'un des plus grands exportateurs de produits agricoles au monde.
  • L'évolution des conditions du marché et de la demande des consommateurs s'est traduit par une plus grande variété pour ce qui est des types d'exploitation, des progrès technologiques, des éventails de cultures et de la taille des troupeaux.
  • L'adoption des innovations par le secteur a contribué à l'augmentation de la production et de la productivité.

Production et développement de bioproduits au Canada

  • En 2015, 190 entreprises ont pris part à la production ou au développement de bioproduits industriels non conventionnels au Canada. Au total, les recettes issues de la production de bioproduits se sont élevées à 4,27 milliards de dollars.
  • En 2015, 5 618 employés ont directement participé à la production ou au développement de bioproduits ou à l'amélioration de la biomasse au sein d'entreprises de bioproduits du Canada.
  • Les bioproduits industriels non conventionnels, dont les biocarburants, les plastiques à base de plantes, les matériaux biocomposites et les produits biochimiques, occupent une place de plus en plus grande dans la bioéconomie du Canada.

Demandez un exemplaire du rapport complet

Pour obtenir une version électronique du rapport complet, veuillez communiquer avec :

Service des publications du Ministère
Téléphone : 613-773-1444
Télécopieur : 613-773-1498
Courriel : aafc.publications.aac@canada.ca

Date de modification :